Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

mardi, 21 juillet 2009

Le Pérou Empire du Soleil...et de la Lune

Couverture1.jpg  Couverture2.jpg
Le Pérou
Empire du Soleil...et de la Lune
écrit par Guy Vanackeren
ouvrage rédigé en français en 2 opus (Tomes)
respectivement de 276 et 408 pages
Un ouvrage de lecture facile, à l'intention de néophytes et autres amateurs qui ne dédaigneraient pas de briller quelque peu en réunions d'amis voire de spécialistes sur le thème du Pérou, son histoire depuis son peuplement, ses cultures, ses sites, des villes, sa faune, sa flore, sa cuisine, quelques personnages importants de son histoire, touchant à des thèmes comme l'Empire Inca, son agriculture, son architecture, ses techniques, ses produits alimentaires et sa gastronomie, quelques personnages marquants, ses volcans, des musées, ses archéosites, la conquista et ses protagonistes etc.
Autant recommandé pour les voyageurs (bien entendu!), que d'un autre côté pour les étudiants qui doivent ou souhaitent aborder le thème du Pérou et de ses cultures, les passionnés de grandes civilisations etc.
Appuyé sur une large bibliographie présentée dans l'ouvrage et plus de 20 ans d'expérience du pays, de travaux et recherches sur la culture Inca.
Préfacé par l'Historien Eduardo Dargent "Prix Christophe Plantin". Professeur à l'Université San Martin de Porres. 

mercredi, 13 février 2008

L'or du Pérou

En 2007, le Pérou passa de la cinquième à la quatrième place des producteurs d'or au Monde.7dcdd27ee5587255a368a93990777198.jpg
Avant l'arrivée des Espagnols, il y avait déjà des mines, d'or, d'argent, de cuivre etc, avant les Incas aussi.

Les Mochicas "étaient de remarquables orfèvres, les Chimus se surpassèrent dans cet art également, quant aux Incas, ils en possédaient de grandes quantités également.

Certains doutèrent des rapports des conquistadores espagnols lorsqu'ils entendirent parler de la rançon exigée par les conquistadores pour l'Inca Atahualpa qu'ils réussirent à faire prisonnier.

Imaginez, une pièce remplie d'objets d'or du sol jusqu'à hauteur de son bras tendu au-dessus de sa tête et deux 7788cd234712be7ecae2573dccf09fea.jpgpièces remplie d'objets d'argent. Exagéré? Non, pas le moins du monde. Qu'est-ce qui le prouve ? Les conquistadores pour obtenir le droit d'explorer, exploiter, coloniser et en recevoir les titres et moyens durent s'engager à verser le QUINT ROYAL c'est-à-dire renvoyer en Espagne via le "Conseil des Indes" et la "Real audiencia" un cinquième de leurs prises.

Avaient-ils toute la confiance des souverains ? Oui, mais pas au point de le faire aveuglément, on leur adjoignait un controleur fiscal. Francisco avait à ses cô47c1a5c1283df98e56af9ded7b523ab2.jpgtés un certain Miguel de Estete qui avait cette fonction. De plus, comme il pouvait y avoir des contestations en matière de partage du reste en les soldats et officiers, hommes à pied et à cheval, il fallait établir des règles et avoir des les moyens de les appliquer avec rigueur.
Evaluer la valeur d'un objet par raport à un autre n'était pas toujours aisé. Ce fut une des raisons pour lesquelles, les objets furent fondu pour en faire des lingots égaux, beaucoup plus facilement comptabilisable. La part du "fondeur" étant la première établie pour cet office. Tous recevaient leur part sauf les esclaves bien entendu. La liste de repartition était aussi envoyée en Espagne où les archives sont à cet égard très révélatrices.

da2c13b2791ccbdfd9e799d483a68cf7.jpgEt lorsque l'on s'estimait lésé on pouvait réclamer auprès du chef d'expédition, du contrleur fiscal voir à la cour d'Espagne. Ce que feront d'ailleurs Diego de Almagro et les siens qui estimeront avoir été floué car leur part de laab86aa37ca87f73c49a179beb06750ef.jpg rançon avait été réduite à peau de chagrin sous le prétexte de ce qu'ils étaient arrivés en renfort à Cajamarca quand l'Inca avait déjà été fait prisonnier. Et donc n'avait rien risqué. de Almagro en outre n'avait pas obtenu les même titres et grades que Francisco Pizarro comme c'était prévu au tout début de leur aventure.

Et il obtint gain de cause, mais ce fut le début d'une dispute continuelle qui aboutira à l'exécution sur la place publique de Diego de Almagro par Hernando Pizarro frère de Francisco. Puis, engendra par vengeance l'assassinat de Francisco dans sa maison de Lima.

Les: musée de l'Or, Tumbas Reales, Musee Sican, Larco Herrera, Enrico Poli, Museo de Arte Precolombino, etc. présentent un certain nombre de pièces d'or, l'alliages divers, de métaux, baignés d'or etc.

La photo  du kheru ou "verre" en or et des 3 vitrines sont réalisées au Musée "de la Nacion", la photo du personnage de tête brune est prise au musée Sicab de Fereñafe près de Chiclayo et Lambayeque et la photo de l'ensemble coiffe, boucles d'oreilles, pectoral est réalisé au superbe musée privé Larco Herrera de Pueblo Libre.

Ces infos sont reprise de "Pérou Empire du Soleil et de ... la Lune" de Guy Vanackeren ©
www.perou.net
www.inkanato.info

 

02:15 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Or, Perou, Incas, Chimus, Musees, Museos, Lima

mardi, 12 février 2008

Un ouvrage et un musée pour la Dame du Chaos

A environ 45 km de Trujillo s'élève un pyramide impressionnante, certain l'appelle génériquement "El Brujo" (Le sorcier) en raison du rassemblement épisodique de sorciers, shamanes, curanderos et autres pacos ou encore la nomme la Huacao Cao "Cao la sacrée".
Car au Pérou depuis longtemps tout ce qui est "huaca" est sacré et en relations avec l'au-delà avec les esprits. Une huaca peut-être une pierre, une pyramide, un temple.

Depuis quelques années la fondation Wiese y faisait des travaux des excavations, soutenait des projets archéologiques dans la zone.
Une découverte étonnante pour certains y fut réalisée. La tombe d'une jeune femme au corps tatoué recouvert de plaques dorées: "La Dame de Cao", qui amena un certain désordre dans les concepts du rôle que les femmes avaient ou non pu jouer dans les sociétés d'antan au Pérou.
Car si jusque là nombre de chercheurs s'accordaient à ce que des femmes "gouverneurs" aient pu diriger des communautés côtières au Nord de l'actuelle Lima jusqu'en Equateur. Que l'on appellera en certaines zones "capullana" en idiome tallan.

Mais, les éléments de cette tombe montrent que cette femme fut non seulement une dirigeante de communauté ou d'un peuple, mais qu'elle était aussi chef religieuse et militaire.

"Chaos était dans les notes!". Mais, apporta un peu d'ordre dans la chronologie qui ici se poursuit sur 5000 ans et note même l'arrivée et la présence du dernier grand empire: Les Incas. Et même si la Dame dont mention les précéda de quelques siècles son sanctuaire les vit s'installer dans la région.

Pour aider à voir et à y voir peut-être plus clair un ouvrage de 344 pages vient d'être édité par la Fondation Wiese et le Fond d'administration de pension Integra et l'idée de la construction d'un musée est lancée.

08:40 Publié dans Pérou | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : trujillo, Cao, El, Brujo, Incas, Chimus, Perou