Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

jeudi, 11 septembre 2008

Découvertes au Pérou sous le signe de la Lune

C'est, non loin de l'ancienne capitale de Cusco, dans le site de kusillochayuc où se trouve le "Temple de la Lune" du parc archéologique de Sacsayhuaman dans sa partie arrière droite que viennent d'être découverts une quinzaine de corps dont cinq en position foetale pour "renaître" dans un autre monde, et plusieurs apparemment sacrifiés ainsi qu'un total de 19.329 éléments dont un bracelet en or et un couteau sacrificatoire en "champi" alliage d'or, argent et cuivre, d'autres en cristal de roche ou autre quartz.

Des serpents sculptés découverts dans l'espace de l'investigation font penser à quelques archéologues qu'il s'agirait d'un ensemble funéraire de personnages appartenant à Amaru (dont le nom se traduit par serpent) fils aîné du neuvième Sapa Inka Cusi Yupanqui plus connu sous le nom de Pachacutec et de la Coya Anahuarque. Amaru qui si l'on en croit l'estimation de l'historienne Maria Rostworowski de Diez canseco, aurait co-régné avec son père Pachacutec pendant une période de 5 à 6 ans.

Il y a quelques semaines, c'est dans le site inca de Quillarumyiuc (qui s'avère d'année en année plus imposant au fil des fouilles) avec ses parties cérémoniales, d'habitations de hautes personnalités, andenes ou terrasses de cultures etc. que furent trouvés de grands récipients en céramique.

Et si c'est dans le site principal de Sacsayhuaman que se déroule chaque année la fête du Soleil ou Inti Raymi, cette année le site de Quilla Rumyuc (Lune de pierre) a aussi accueilli une cérémonie inca.

 

mardi, 08 juillet 2008

le 24 juin à Cusco

210d6f360909fa82ae953fa06875ce0a.jpgLe frimas de la nuit s'étiole, et les ombres s'étirent, se rassemblant sur elles-même 0942cfbe437ca9bb3243744509769811.jpgcomme pour se réchauffer, tandis que les flambeaux avaient cédé depuis trois jours leurs flammes pour fumée dont les filets montant vont s'amenuisant.

Dans le Koricancha les murmures des prêtres procédant aux purifications, complétant jeûnes et abstinences diverses, cherchaient dans une contenance chancelante quelque force pour la longue journée tant attendue.

c377782ec71fb8feb789a1a814feeeeb.jpgSans plus de digression, les capes se sont levées sur les épaules, ou se firent évanescentes, les tambours n'eurent plus de pitiés pour les entrailles du peuple en attente, et leurs membranes exigèrent des ventres et tympans de vibrer à l'unisson de leurs grondements.

Des conques d'appels, les encadraient d'une longue allée sonore et grave.
Balayeurs, jeteuses de pétales aux couleurs chatoyantes et joyeuses fragrances, accllas à la peau délicate et aux voix se faisant suraigües comme on l'aimait alors, glissaient sur les pierres taillées de génie pour capturer les coeurs et les esprits, qui ne pourraient que les effleurer de loin du regard et n'être au peuple qu'en songe de langue liée.be8796818edf440d11bd61c4386a6827.jpg

Les Incas, Quechuas et autres peuples des quatre suyus attendent l'INKA ou SAPA INKA.

3e8452db0a02642ef2e4d62064de8dba.jpgLa majestuesue montée vers l' Aukaypata son espace et son oratoire ou ushnu se fera en Anda, palanquin individuel pour le Sapa Inka et la Coya ou double si l'on se réfère aux descriptions et illustration de chroniqueurs comme Guaman Poma de Ayala. Quelques notables iront en hamacs portés les autres viendront en une grande procession en usuta ou pieds nus.

2e9cd48552f3d0611cbe49821a672f25.jpgLa Coya, première dame de l'Empire, précédée de ses damoiselles et d999f285bb3180eebeee4210d70c69a5.jpgde quelques dames d'étiquette, règnait sur cet aréopage inaccessible formé dans les plus hautes écoles pour femmes ou acclahuasi pour mieux séduire sur les royaumes des territoires de son époux, l'Inka.

Ce dernier, devait alors à grands pas et grands coups d'images de forces divines briser sa solitude et le carcan protocolaire, prévenir les intrigues pour confirmer sa place dans les coeurs les plus aguerris. L'esprit de son père, de ses ailleux, des Apukunas, des déesses Mère Terre Pachamama et Lune Mama Quilla et de celui que tous attendaient en ce jour plus que jamais Inti tayta le père Solaire, l'astre Empereur qui au Solstice d'Hiver avait été au plus loin de tous et dont avec anxiété il s'agissait de savoir s'il entreprendrait de revenir petit à petit plus près d'eux ou s'en irait dans l'immensité de l'univers et disparaitre à dfd87894636544f55197eb87685ab9aa.jpgjamais.

c10a97d830f4dd4a1ec3578cc6e65699.jpgTous les signes sont auscultés, augures sont consultés, la coca, les viscères d'animaux et des offrandes multiples sont faites dans l'attente de la réponse des oracles et du Dieu lui-même.
La Pachamama recevra parmi les Ak'jah (actuellement appelées Chichas) les plus fines et délicates de l'Empire, sorte de nectar des hommes et des Dieux, fait de produits tels que maïs ou sara, molle, quinua, kiwicha etc fermentés peu ou prou préparés dans les plus fameux acclahuasi de l'Empire. Et dont certaine sont réservées exclusivement aux plus hautes sphères de l'Empire ou aux Dieux et Déesses.

a21ca42430c368d8c888bf0a701869ec.jpg

Et quand l'astre resplendissant ayant rassuré réellement ou moyennement selon les humeurs manifestées se retirera pour la nuit. L'inka et sa panaka en fera de même pour retrouver son grand palais dans la villesacrée.

a2d2ec840d66956b20cc06463161221e.jpgPachacutec se rentrait dans son Casana, tandis que Tupac 6127983d5494bdcfe59f2b04235b8c25.jpgYupanqui lorsque son tour fut venu de co-régner puis régner lui se rendra dans son Pucamarka "Palais pourpre" avec sa Coya et la cour de sa panaka, si l'on en croit l'Institut Nacional de Culture, des historiens Maria Rostworowsky de Diez Canseco, Jose Del Busto Duthurburu, et bien d'autres. Comme ce fut encore le cas ce 24 juin. A l'Inkanato restaurant archéosite, hommage vivant au Xe Sapa Inka de la dynastie inca situé dans les vestiges d'une partie de son palais. www.inkanato.info

 

e68fd3e05e789d9fe8c7637485660061.jpg6dca7b7cb910a7829f0482e5c13eaf07.jpg3944da841f9dd07c3fc01226f4feb15b.jpg