Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

vendredi, 15 février 2008

Que sait-on des Incas et par qui ?

3a00de8796dbde410e50fe1faba0afb5.jpga4e2389a2fe6a2447264147b81560604.jpgIl faut d'abord se rappeler une première chose, c'est que la culture inca, n'était pas au nombre de celles qui étaient éteintes, disparues, oubliées depuis des siècles lorsqu'arrivèrent les conquistadores espagnols.
Elle était blessée, meurtrie peut-être, notamment par les guerres qui la divisaient, mais, elle était vivante, en pleine activité et toujours la plus importante d'Amerique du Sud lorsque les conquistadores ibères commencèrent leur conquête armée.

Si d'aucun sont soudards illettrés ou analphabètes, comme leur chef Francisco Pizarro qui ne sait ni lire, ni écrire, tout juste sait-il signer son nom avec les fioritures qui indiquent son statut d'hidalgo, il en est d'autres qui maitrisent fort bien le lire et l'écrire et l'accompagnent tel: Hernando Pizarro, Miguel de Estete, et autres écclésiastiques tel Valverde.
Ils s'installent dans les maisons , palais, temples des Incas ou de leurs autres sujets, font des enfants à leurs femmes, soeurs, filles, etc, mangent partie de leurs produits, sillonnent leurs pays et couchent sur papier et autre velins ce qu'ils voient, leurs impressions, les faits et gestes, font des ouvrages qui leur assurent intérêt et notoriété dans les salons européens.

Il y aura d'une part ceux arrivés d'Europe, puis les générations suivante avec les premier f3fdbafb624a54679c835999d765ab44.jpgmétis, comme le célèbre Inca Garcilaso de la Vega de mère Inca ou encore Blas valera de mère Chachapoya et dont les pères étaient Espagnols et purent donc d'une part affirmer connaitre courramment les langues maternelles, et d'autre part affirmer que des membre du côté maternel (Oncles, tantes, grands parents, cousins etc) de leur famille leur ont rapporté tel ou tel éléments traditionnels, historiques ou légendaires et pour le reste ils leur suffisaient de décrire ce qu'ils voyaient au quotidien.

Puis d'autres illustreront même de dessins ce qu'ils voient ou transcrivent, tels Guaman Poma de Ayala ou encore Martin de Murua. Nous nous sommes demandés d'ailleurs ce que donnerait en réel le dessiné par ces derniers, alors avec l'aide des membres et amis des archéosites Inkanato® et Inka lacta® repris notamment dans Le Pérou Empire du Soleil et de ...la Lune de GV. 6b3e2491599f58d5ca9e8f0920e13d5d.jpgwww.perou.net ,

 

Guy Vanackeren© 3e3c960b91c2ef8b86897c09979af6cd.jpg

mardi, 05 février 2008

Maïs et Pop Corn Inca ou pré-inca

858b3398d5d659efdf28f1824ad63615.jpgSi le maïs fut découvert, pour l'Europe, par les conquistadores espagnols lors de action 40939d1624568c2f3388eee8e23d28df.jpgarmée au Mexique et la rencontre avec les produits que cultivaient Aztèques, Mayas et autres de cette partie de l'Amerique du Nord et centrale. Ce n'est pas eux qui l'ont importé au Pérou. Puisque cette plante y était connue depuis belle lurette et par de nombreuses cultures pré-incas dont les Mochicas, Chimus, Waris,et bien entendu les Incas qui l'appelait notamment Sara sara et en cultivaient de très nombreuses variétés de différentes tailles de grains, mais aussi de couleurs différentes noires, jaunes, rouges, blanches ou de grains de couleurs différents ce qui fit dire à un agriculteur "qu'il était possible de réunir en un champs de maïs toutes les couleurs de ethnies de la terre".

37f42e5d1b8e85ca3bca6795d6c34700.jpgLe Sarasara et autres variétés étaient d'ailleurs vénérés par les Incas qui leurs attribuaient une place importante dans leur vie. Le  Sapa Inca, Empereur unique était d'ailleurs souvent représenté portant un suntur Paucar (sorte de sceptre en forme de hallebarde attestant de son autorité) dont la partie supérieure représente un épi de maïs.

Ici, "Awqui Puma" (Victoriano Chillihuani) en costume cérémonial inca, dans les cultures de maïs, de l'archéosite "Inka Llacta®" à Ancahuasi, situé à environ 40 minutes de la ville de Cusco.

Mieux encore, le pop-corn ou maïs soufflé des salles de cinéma et autres kermesses était déjà connu et utilisé par les Incas qui les appelaient pisankalla et d'autres qui les précédèrent. 

 References pour Inka Llacta®
www.amerique-latine.com/ala/fr/Inka_Llacta.html
www.inkanato.info/Inka_Llacta.html
blogs
http://inkallacta.fr.gd/